Soldats de France - Association Nationale de Soutien à nos Soldats en Opération (ANSSO)

28/03:2017 - In Memoriam : Colonel Arnaud BELTRAME, Chrétien et Patriote Mort pour la France, tué à l'ennemi

Le Colonel Arnaud BELTRAME , mort pour la France a été tué dans l’exercice de ses fonctions au cours de l'attentat du vendredi 23 mars qui s'est déroulé dans le Super U de Trèbes (Aude) et qui aura au total couté la vie à 4 personnes et très grièvement blessé une autre qui lutte toujours entre la vie et la mort.
Sur la base de la bande-son du téléphone laissé ouvert d'Arnaud BELTRAME, les enquêteurs ont pu en savoir plus sur les conditions de la mort de ce dernier. "Le gendarme serait rentré les mains en l'air dans le supermarché. Le terroriste aurait alors récupéré son arme. Il s'en serait suivi trois heures de face à face", explique Benjamin Delombre, envoyé spécial à Trèbes.
Le Colonel s'était plus tôt livré au terroriste en échange de la jeune caissière qu'il avait prise en otage. Selon son épouse Marielle interrogée par "la Vie" : Il se sentait intrinsèquement gendarme. Pour lui, être gendarme, ça veut dire protéger. Mais on ne peut comprendre son sacrifice si on le sépare de sa foi personnelle. C'est le geste d'un gendarme et le geste d'un chrétien. Pour lui les deux sont liés, on ne peut pas séparer l'un de l'autre. Arnaud est revenu à la foi de façon forte vers la trentaine.

Au cours de l'attentat, un moment donné, sans que l'on sache ni comment ni pourquoi, le colonel BELTRAME aurait courageusement tenté de désarmer le terroriste dans un corps à corps. "Celui-ci a répliqué à l'aide coups de feu puis l'a mortellement blessé à la gorge (NDLR : a t-il plutôt tenté de l'égorger une fois sa victime blessée par balle ? ).

Le Colonel BELTRAME est décédé le lendemain des suites de cette blessure qui lui aura été fatale.


Vos messages de soutien

ECRIVEZ UN MESSAGE DE SOUTIEN A NOS SOLDATS !

ECRIVEZ UN MESSAGE DE SOUTIEN A NOS SOLDATS !

Pour écrire à nos soldats, CLIQUEZ ICI

AVERTISSEMENT : Afin de respecter les règles élémentaires de "SECOPS"  (sécurité opérationnelle) les messages de la rubrique "Écrire à nos soldats" sont modérés avant leur mise en ligne.

Afin de ne pas nuire à la sécurité de nos soldats en opération et à celle de leurs familles, nous vous demandons de veiller à ne pas citer d’unités d’appartenance (autre que le régiment), de noms de famille, de grades, de lieux de stationnement, de dates…

Les messages non conformes ne seront pas publiés.


Les derniers messages