Soldats de France - Association Nationale de Soutien à nos Soldats en Opération (ANSSO)

29/05/93 Sous-Lieutenant Efflam HUON de PENANS (dit "de Penanster") (21 ans) 1 enfant 9ème RCP



29/05/93 Sous-Lieutenant Efflam HUON de PENANS  (dit "de Penanster") (21 ans) 1 enfant 9ème RCP



1.Posté par Michel le 05/02/2011 20:31

Je me souviens de cet évènement, j'y étais. C'était la première fois où j'apprenais la mort d'un soldat français.

2.Posté par linel le 18/07/2011 23:13

et oui moi aussi j yetait c etait mon lieutenant on etait a pamiers paix a son ame

3.Posté par Bruno le 26/12/2011 17:07

J'étais CCH des TDM du 5° RIAom, je l'ai croisé lors d'une prise de consigne à Baïdoa, il m'avait fait bonne impression.


4.Posté par Decotignie Marie-Thérèse le 15/04/2012 17:31

Efflam est arrivé chez moi à l'âge de 16 ans et demi. Il était pensionnaire dans le même foyer que mes fils et il a pris l'habitude de sortir chez nous. Puis il a épousé une de mes filles qui attendait un bébé lorsque le 29 mai 1993 l'appel du Lieutenant Colonel du 9°RCP nous a tous plongé dans un deuil pas encore apaisé. Le fils d'Efflam est maintenant un grand gars, droit comme son père. Merci à votre site de vous souvenir d'Efflam.

5.Posté par JULLION jean-philippe le 24/04/2012 15:05

nous étions ensemble au 13ème RDP avons fait les classes ensemble
puis la suite aussi j'ai une ou deux photos ou tu es présent je me souviens bien de toi efflam un gars loyal et fidèle qui voulait devenir aumonier aux armées mais le destin en a decidé autrement toi qui aurais tout donné pour les autres tu as donné ce qu'il y a de plus chere tu as donné ta vie pour ton pays.
repose en paix frère d'arme nous nous retrouverons un jour dans le royaume de saint
michel.........

6.Posté par Decotignie Marie-Thérèse le 07/05/2012 17:38

Merci à Jean-Philippe Jullion, ce genre de message font chaud aux coeurs qui sont encore meurtris malgré les années.

7.Posté par Fa le 06/06/2012 23:52 (depuis mobile)

Je voulais dire que le jour du drame j'y etait je fesai partie de sa section 1ère compagnie de combat du 9rcp et je pense a lui souvent et cela me fait plaisir qu'on ne l'oublie pas .

8.Posté par LEDRAPPIER Joël le 21/10/2013 16:57

Moi aussi, j'étais là ce jour là, et moi aussi j'étais sous-lieutenant ( Cie Génie).
Lorsque moi j'ai eu la chance de rentrer de Baïdoa, mon fils avait 10 jours.
Et cet événement me marque encore aujourd'hui!

9.Posté par chris le 26/08/2014 11:56 (depuis mobile)

Souvenir et Hommage a toi Efflam. Tu étais aussi mon sous-lieutenant , déjà 21ans . J''étais également a Baïdoa du 9em RCP, 1ère compagnie blanc 2.

10.Posté par chris le 26/08/2014 11:57 (depuis mobile)

Souvenir et Hommage a toi Efflam. Tu étais aussi mon sous-lieutenant , déjà 21ans . J'étais également a Baïdoa du 9em RCP, 1ère compagnie blanc 2.

11.Posté par FIGUEIRA Christophe le 26/09/2014 01:14

j etais caporal chef figueira blanc 1 conteingent 91/10 VSL ( Vonlontaire Services Long) je me souvient de ce sous- lieutenant tres sympa , j etais mois aussi en somalie. c etais un bon gars son fils a de quoi etre fiere

12.Posté par blangis le 29/01/2015 18:18

je me souvient nous avon prepare l avion pour son retour je fessait le transit aerien

13.Posté par pradat le 18/03/2015 19:30

Je n'ai pas cessé un instant de penser à toi depuis ce jour où j'ai capté l'information sur le canal de commandement de la radio. C'est moi qui ai accepté le lendemain de prendre la mission pour laquelle tu es tombé là-bas, parce qu'il fallait faire le boulot et qu'il fallait laisser le temps à nos frères d'armes du 9 de gérer les évènements. J'ai aussi invité et accueilli le médecin irlandais, une femme, pour la cérémonie en ta mémoire sur la base, cette femme qui a été le premier médecin a te porter secours, en vain, ta blessure étant sans espoir. Je crois qu'elle aussi ne peut avoir oublié... Elle intervenait pour l'ONG Care. Ta femme attendait un bébé. Tu avais pris de l'avance sur moi. Nous en avions parlé un jour chez le Padre où nous nous étions rencontré par hasard, avec quelques points communs. Un enfant qui n'aura jamais connu son père mais dont il peut être fier. J'ai souvent été tenté de contacter cette femme, lui parler de là-bas, de lui, de nos missions, lui dire tant de choses... Mais j'ai toujours eu peur de déranger ou de raviver de douloureux souvenirs... Alors je me suis tu. Mais je n'ai jamais oublié et je n'oublierai jamais ... repose en paix mon jeune ami. J'espère que le temps aura apporté la Paix à ta jeune épouse ...

Nouveau commentaire :