Soldats de France - Association Nationale de Soutien à nos Soldats en Opération (ANSSO)

08/09/92 Brigadier Eric MAROT 10ème RCS



08/09/92 Brigadier Eric MAROT 10ème RCS



1.Posté par Lentrain olivier le 04/09/2011 19:34

J'étais le meilleur amis de regiment d'Eric Marot je vous donne toutes mes condoléances malgré toutes les années qui ont passé

2.Posté par Douy Olivier le 05/04/2012 11:36

J'étais son chef d'escouade en Yougoslavie en 1992. Nous sommes arrivés le 01.04.1992 en Yougolavie.
J'ai toujours une pensée pour lui et le chef Vaudet qui ont perdu la viememe après 20 ans.
Je pense toujours que nous aurions du rentrer tous ensemble mais cette période de la vie me fait toujours penser que la vie est plus importante que les problèmes de la vie courrante.....

3.Posté par fabrice le 23/04/2014 19:30

Bonjour à toutes et à tous nous "anciens de ex-yougoslavie" nous allons mettre une plaque commémorative sur chaque tombes des 114 militaires morts durant la guerre d'Ex-Yougoslavie, afin que l'on ne les oublies pas.
Nous un groupe et pas encore un asso (qui va voir le jour bientôt normalement).

Il y a une page facebook qui nous concerne (ancien de yougo)https://www.facebook.com/?ref=tn_tnmn#!/groups/735120973165331/
et
https://www.facebook.com/?ref=tn_tnmn#!/groups/MARTININTERPRETE/




Voilà


Rip aux 114....

4.Posté par kamel le 10/05/2014 00:28

bonjour a tous, je faisait parti du contingent 92/10 je ne sait pas si j'ai pu croiser cet homme, moi j'etais magasinier a l'escadron de transport, une chose est sure je n'ai pas voulu signer de vsl et encore moins m'engager en ex-yougo, j'ai meme recu une grosse baffe de cow-boy de la part d'un marechal de logis pour cela, désolé pour ne pas avoir eu la fibre patriotique a cette période, meme si je me considere comme francais et etre aussi chauvin lorsque je me trouve a l'etranger, mais je n'ai jamais aimé la violence et encore moins les armes et le conditionnement mental que l'on subis a l'entrennement pendant les classes, n'y voyez pas en moi un traite ni un mauvais cityoyen ou un lache, mais j'ai seulement choisi de servir les miens differements, en aidant par exemple les plus démunis au restos du coeur ou encore en faisant quelques heures de bénévolats dans nos maisons de retraites
toute mes condoléances reviennent a sa famille en priorité, je pense que j'aurais pu etre a ses cotés si mon instinct et ma conscience m'echapait comme au jour d'aujourdhui
la question qui me viens a l'esprit est la suivante doit on forcement mourrir pour la patrie. d'ailleurs qui l'on sert réellement ? mort on ne peut servir a personne et puis doit on toujours dire oui a sa hierarchie si nos convictions ne convienne pas a la mission, il y a tellement de gens a aidé dans notre propre pays pourquoi allez y faire la guerre ailleurs ? l'adrélanine l'ego surdimensionné pour faire de nous des surhomme? aujourd'hui je me tourne plus vers la religion qui elle me correspond mieux, lorsqu'une ame ne suffira plus a une autre alors régnera le cahos. perso je citerais juste brassens: mourrir pour des idées daccord mais de mort lente. mes salutations distinguer au marechal des logis prieur si il lit ce texte

5.Posté par cagniart le 23/02/2015 14:50 (depuis mobile)

J etais present le jour de son deces (poste sud aeroport sarajevo) nous sommes intervenu sous le feu pour prendre en charge eric et son chef. Malheureusement il etait trop tard. Mes condoleances tardives apres deja ces 23 annees passees.

6.Posté par Marot Fabienne le 10/07/2016 09:53

Je suis la soeur d'Eric , Merci beaucoup pour vos témoignages .

7.Posté par stephanie le 27/10/2016 20:26

Bonjour à vous,

Je suis la sœur d'Eric, je découvre seulement les blogs et les articles sur internet par rapport à la mort de mon frère, et oui, j'étais pas prête avant... et piqûre de rappel,nouvelle commémoration le 11/11/2016 en son nom.
C'est sympa tous ces messages et très touchant...
Je ne sais pas ce qui s'est passé là bas et je me fais une raison quant à savoir la vérité sur les conditions de sa présence là bas et comment il y est arrivé l ... (pression, pas pression...un grand cœur, c'est sur!), dans tout les cas lorsqu'il est revenu en perm en juin 1992, il ne voulait plus y retourner, il sentait qu'il allait mourir, il l'a dit à chacun de ses frère et sœurs individuellement avec sa plaque de matricule dans sa main, il avait peur et en même temps il n'avait plus le choix! (un engagement est un engagement dans l'armée)...il a accomplit son devoir... De mon côté j'ai un problème avec l'autorité, et oui:-/
Le poste de cagniart m’interpelle particulièrement car j'ai vu au info à l'époque des hommes sortir mon frère du camion, cela avait été filmé, d'ailleurs j'avais eu le réflexe d'enregistrer, mais la cassette à disparu avec le temps. Merci à vous pour vos "postes", vous semblez après toutes ces années encore bien choqués, alors que je ne peux surement à peine imaginer les horreurs que vous avez dus voir. J'espère que l'armée a été un soutien pour vous à votre retour! Mon frère s'était, en tout cas trouvé parmi certain d'entre vous, une autre famille sur le terrain. Stéphanie

8.Posté par stephanie le 11/11/2016 19:22

bonsoir,

je suis Stéphanie MAROT, la jeune sœur d’Éric, si jamais l'un d'entre vous souhaite échanger vous pouvez me contacter stephaniemarot56@yahoo.fr.
En tout cas MERCI pour ces messages très touchant...

9.Posté par Marot Fabienne le 11/11/2016 19:34

Je suis une des soeurs d'Eric Marot . j'aimerai prendre contact avec les gars qui étaient en yougoslavie avec mon frère . Merci . Fabienne Marot

Nouveau commentaire :